Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 19:53


Louis Macquet après de solides études de mécanique au sein du compagnonnage et une bonne formation dans la marine décide de s'installer  à Armentières, dans le nord.On retrouve sa trace dans l'annuaire Ravet-Anceau dès 1947
Il installe son atelier du 58 au 64 rue de Dunkerque et est domicilié à quelques pas au 25.
Il commence donc comme Mecanicien façonnier, se spécialise dans la fabrication de charriot sur mesure pour toutes les usines textiles environnantes .
Dans le meme temps,  il se spécialise dans le rechapage de pneus et tout ce qui touche à la vulcanisation, secteur très demandé  en cette période de pénurie .
Son épouse de son coté , gère un magasin de motos multimarques ou il vend principalement des automotos, motobecanes , scooters agf, et des sides car.

Dès 1949,  il décide de franchir le pas et se lance dans la fabrication de triporteurs et de velomoteurs 125cm3


Le premier moteur ydral acheté par Louis Macquet a été livré le 5/5/1949
Il en achétera huit dans l'année 1949, mais n'en commande qu'un seul à la fois.

Toutes ses productions ne sont équipées qu'avec des moteurs Ydral


Tout est pratiquement réalisé sur  place,le cadre, la fourche

les ressorts,le guidon,les arbres de transmission,les fusées
 arriere .Seul sont achetés le moteur ,les moyeux de freins,le réservoir (mottaz) , les caisses de triporteurs sont confiées à un menuisier local,
Les essais sont éffectués dans la rue autour de l'église !!!!

 

En 1950,  on peut penser que la production a commencé à  bien progresser car les commandes de moteurs se font par lots de 5 puis 8 puis 10 unités

La frequentation  à la foire de Lille avait permis de se faire connaitre dans toute la France

 

 On retrouve sur le stand un velomoteur 125 aux petites roues de 550*85 et deux  MOTOCARS équipés du même avant.
mais également un scooter AGF, une 350 FN , une 125 automoto , et des side-cars

C'est à cette époque que son principal client  Francis Gouirand  , situé à Marseille ,commence à lui acheter une partie de sa production et que sa notoriété devient nationale.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo de gauche on aperçoit un motocar Macquet

EN 1951

A la foire de Lille est présenté pour la premiere fois, un nouveau Motocar équipé d'un avant de scooter AGF aux roues en alliage et pneus de 270*90
Louis Maquet habitué à tout faire lui même a cette fois choisit ce qui se faisait, à mon avis, de plus beau et original à l'époque. Il a de plus gagné en stabilité en baissant le centre de gravité. Ce modele sera décliné en de nombreuses versions toutes plus originales les unes que les autres.




 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 A la foire en 1951 , deux modeles de motocars sont présentés ainsi que la nouvelle 175 à suspension arrière oscillante .Que de créativité pour un seul homme et une si petite structure!

Sont également exposés un guzzi galleto, une velocette le, une horex dont il est agent, une automoto, une mobylette (il en faut pour tout le monde) .

 


Pendant cette année 1951 , il fabriquera également ce modêle unique commande particuliere qui n'aura pas de suite.
                                                                                                        
Remarquez le cylindre retourné et l'enjoliveur de roue arriere fait à partir d'un couvercle de volant magnétique safi.




Certains prétendent qu'il aurait circulé dans la région de Gien?







C'est aussi cette année là ,sa 1ere  participation au bol d'or ou il finira 3eme.
Moto préparée  par Agache et pilotée par Thier voir chapitre
"Macquet et la course"

 

 

EN1952

A la foire de lille 1952 stand très étoffé


Un superbe motocar avec un avant AGF sur la droite du stand équipé d'une caisse glaçier.

Deux nouvelles motos 175 (macquet n'a monté que des moteurs  bitubes de chez  ydral)

Nous retrouvons sur le stand une Horex, un
scooter ardent azur, un cyclo follis , quelques mobylettes.




en 1952
Louis Macquet met  deux  motos au départ du bol d'or  aux mains des  freres  Godin qui finissent 11eme et 27eme
sur 39  ,beau succès pour une petite marque!!!





EN 1953

Présentation d'un nouveau type de motocar. La fourche avant est du type à roue tirée et est inspirée du scooter Motobécane, le guidon resemble à celui du lambretta , petites roues de 8 pouces , moteur ydral équipé d'une turbine de refroidissement maison , réservoir de carburant situé derrière le pilote.




 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 




La commande de plusieurs triporteurs à la société ANTAR sera une très bonne publicité pour l'entreprise.








Foire de lille 1953


En plus de diverses variantes , de triporteurs et  de motos en  175 et en 125 , nous trouvons deux vehicules très peu distribués à l'époque,  un scooter goggo isar  125 , et une bmw de l' allemagne de l'est. 

Cette année là,  il construira à la demande d'un concessionnaire , Monsieur Jacques Hoyer , un scooter à trois roues pour une soeur infirmiere qui devait pratiquer des mauvais chemins de campagne par tous les temps.


Le pont a été racourci  pour l'occasion . Un petit coffre a été aménagé pour les besoins de la soeur.

Cette année1953,  Macquet participe pour la dernière fois au bol d'or  . Nebout qui pilote ,finit 5 eme au classement géneral.


   Des 1954

Il semble que toute construction est arretée et que seul le magasin continue a étre ouvert pendant une année.
Monsieur Macquet a quitté Armantières et va s'installer à Calais avec sa nouvelle épouse . Il ouvre un magasin d'équipement de bateaux et devient concessionnaire  Volvo marine et Zodiac tandis que son épouse prendra la concession motobecane à Calais 176 bd La Fayette
Il tiendra son magasin de bateaux  jusqu'a sa retraite , la page du triporteur est totalement close.

Merci à Pierre Astier pour les informations sur Ydral, (voir le site consacré aux moteurs Ydral www.club-ydral.net )à Monsieur et Madame Roussel pour leurs gentillesses et leurs documentations , à Madame Hoyer pour la photo de son mari sur ce proto Macquet




Aujourd'hui ,trés peu de  motos et motocars Macquet ont survécu . La production a été surtout centrée sur la construction de triporteurs souvent utilisés dans des conditions difficiles.


Cette Macquet date du 5 aout 1950 et à été vendue sur Armentieres. C'est une premiere main retrouvée à Dunkerque 30kms plus loin en 2005.

 

Ce triporteur de la deuxième génération avec avant de scooter AGF était exposé cet été au rallye des Bubblecars en Bourgogne.
Repost 0
Published by roro
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 15:56

 Petit rappel

Le moteur le poulain est un des plus distribué dans les années 50
fort de leur succes ils se portent garant de la dette de la société Bernardet le 30 juin 1955

Ils ont toujours fait preuve de beaucoup de creativité et leurs moteurs équipent  tous les constructeurs

Fin 1954,  ils proposent le moteur COMET 98cm3
alésage50mm
course  50mm
puissance effective  5cv à 4800tr ( peugeot à cette époque vendait des 125cc à 3.5cv!!!! )































































Sur ce moteur deux vitesses  le système de kick classique a été remplacé par un dispositif  à câble actionné à la main "exactement comme sur les hors-bords"

Dès la reprise des entreprises bernardet ,le bureau d'étude extrapolle deux nouveaux moteurs pour la gamme des scooters CABRI
_un modele avec ce démarrage à cable et une boite deux vitesses
_un modele  à variateurs et systeme de démarrage à kick

















De ce modele va etre développé en 1956: début 1957 ce moteur adaptable , arrivé malheureusement trop tard pour etre commercialisé C'est un hybride des bases de bernardet et du comet initial
















Il a perdu son lanceur pour un traditionnel kick au pied
et récuperé le carter moteur droit du cabri

C'est toujours un 100cm3

Mais cette fois, c'est un moteur entierement automatique il n'y a plus d embrayage!

















Qui peut en dire plus ? a t il été monté chez un constructeur ? ou est il resté à l'état de proto?

De toutes les manières  Le poulain à été déclaré en faillite dès le 29 avril 1957 et il y a bien des chances que l'aventure se soit arretée là
Je suis preneur de toutes nouvelles infos

Ce moteur a été retrouvé dans la région de St Etienne ou les constructeurs locaux étaient de gros consommateurs de moteurs le poulain

Repost 0
Published by roro
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 10:00


Monsieur Roger Breton lors de notre rencontre





Monsieur Roger Breton est né  à Saint Etienne en 1918  et  vit une jeunesse et une époque ou très jeune,  il apprend à se debrouiller tout seul et surtout à exploiter toutes les opportunités qui peuvent se présenter à lui.
Apres un aprentissage en confiserie , il signe un engagement de 5 ans dans l'armée de l'air et se retrouve basé au Maroc (il a 18 ans) .Quelques tepms plus tard il  est  muté sur la base aérienne du Bourget avant d'etre envoyé sur le front en 1939.
Comme tous,  il est démobilisé en 1941,  rejoint Saint Etienne  ,située en zone libre,  ou sa mère demeure.
Il n'a pas un sous en poche !

Il s'installe à St Etienne dans une mansarde sous les toits et une premiere opportunité se presente a lui.
 Il fait la connaissance de Monsieur FAITH industriel du nord, réfugié à St Etienne ,grossiste en accessoires de velo
et décide de construire ses premiers velos denrées rares et tres convoitées . Il passe des petites annonces dans les journaux mais pour bien les  vendre , il faut trouver des pneus chose rare à l'époque .Il a alors une idée de génie ,échanger des velos sans pneus au magasin cooperatif de chez Michelin à Clermont Ferrand situé à 50kms contre 2 jeux de pneus neufs et ainsi équiper sa production.
Ses velos sortiront sous la marque LRB Louise Roger Breton

Cette production va durer jusqu'a la fin des années 40  ou il debutera sa production de Babymoto

Son idée dominante sera de fabriquer un Cyclomoteur comparable à  une petite moto(d'ou son nom) à cadre ouvert (utilisable indiferemment par des hommes ou des femmes) apportant le maximun de confort (d'ou cette fourche avant ) économique (d'ou sa cylindrée et son serieux de fabrication ) et propre  ( d'ou ses carénages moteur)




La fourche tres particulière est une spécificité de Roger Breton et protegée par un brevet

Les premiers Babymotos seront équipés avec des VAP avec ou sans vitesses puis parallement avec des Cucciolo, des junior de chez le poulain et des moteurs mistral
Au choix ou selon ses moyens on pouvait opter pour un modele à fourche avant à roue tirée ou non
les chromes àl'italienne?  etaient de bonne qualité


 

DSCF8350











Remarquez egalement la boucle de cadre et la tringle arrière pour proteger les feux
















Un reservoir d'huile a éte prévue dans le cadre contenance 1 litre, afin de pouvoir faire son mélange en toute circonstance    
                                                                                           

                                                                                                                                                                                                                             Cadre de babymoto (modele sans fourche avant à roue tirée ) grosse modification du cadre à cause de la chasse

 

 

4828490995

 

admirez la curieuse transmission typique baby moto 

4823554974

 

4894663749 

 

DSCF8351

 

 

  














Logo de cadre BABYMOTO

 



Réalisation D'époque d'un client  qui a monté son babymoto avec un sidecar vannot

 

 000 7844

 000 7857

000 7855




000 7846
admirer la fixation du side car au baby moto ,moins de 5 minutes pour le montage,démontage
SDC10053.jpg

 

Merci a Monsieur Johaquim Freitas pour m'avoir fournis ces photos exeptionnelles


Nous ne retrouvons que tres peu d' articles dans la presse specialisée de l'époque car monsieur Roger Breton n'y faisait que très peu de publicité , toutefois , cela ne l'empechait pas de fréquenter les salons professionnels parisiens






 

 

 

 

 

 

 

 

 

 salon 1953 ou1954? 

Sur la photo de gauche on peut apercevoir un tandem à moteur mistral.  Tres peu seront fabriqués (seulement 2 d'apres Mr Breton)   pas tres pratiques, ils n'etaient juste exploitables qu' en ligne droite et sur le plat.
Tandem motorisé        le       "babymoto duo"





Salon 1952 ?

                                                                                                        Au 1er plan scooter Babymoto à moteur cucciolo  .Très peu produit (sans doute moins de 10 ) ,grevé par son prix il ne sera distribué que par les grands magasins du BHV et du printemps à Paris                                                                                                           

  Deux autre modeles à moteurs lavalette 70cm" seront produits avec aussi peu de succès .Le Scootomoto qui tient à la fois du velomoteur leger  et du scooter est l'engin idéal pour se deplacer économiquement et dans les meilleurs conditions
Détails du 1er modele

  



                                        
 détail du scooter a moteur cucciolo






  Il existera un prototype intermédiaire ,présenté dans la revue "L'officiel du cycle, du motocycle  "du 19 avril 1952 qui n'aura pas de suite .Le  passage des vitesses y était très difficile
La configuration du scooter est une étape vers les deux modeles qui vont suivre.
2émé modele
a moteur Lavalette
Derniere version ,la plus aboutie.......................
Ci joint essais de scooter magazine N°13

 

 

 

Voici un des survivants

DSCN7050 640px

 

DSCN7052 640px

  Vitesse maxi 65km/h   
La production était entierement realisée à l'atelier ,cintrage des tubes, peinture, montage.   Les roues étaient rayonnées à l'exterieur en travail à  domicile .  Ses meilleurs travailleurs à domicile etaient d'après Mr Breton ,les gendarmes et les postiers car ils disposaient d'assez  de temps le soir pour arrondir leurs  fins de mois
L'atelier a compté jusqu'a 30 personnes et 6 représentants qui distribuaient les productions , dont un sur le Maroc.
Le Dépot sur la région parisienne était  9  rue Henry -Say à Asnieres

les productions furent en
1951        701 cyclomoteurs soit le 14em fabricant français
1952    2080  cyclomoteurs
1953  1655   cyclomoteurs

 

 

Deux nouveaux modeles seront présentés en 1954

 

 

 

Annoncés comme une révélation le modele en 70cm3 est sans doute resté au stade du prototype

 

 

 

SCAN0146

l'élégance en est discutable meme avec ce nouveau réservoir

 

 

 

SCAN012a2

 

 

 

Cette meme année Monsieur Breton propose ce cyclo a moteur le poulain , version qui a perdu toute originalité

sans doute pour avoir un modele 1er prix

L'a t il construit ou c'est il contenté de le commercialiser?

 

 

 

SCAN0125


Dès 1955 un nouveau modeleà moteur comet Lepoulain est fabriqué.
Il est tout à fait dans l'esprit de l'époque mais a perdu lui aussi toute son identité

 

 

 

 

 



   Malheureusement ,comme beaucoup à l'époque le marché devient de plus en plus dur.
Motobecane avec sa mobylette met en place la vente en exclusivité . Ses concessionnaires n'ont plus le droit de vendre d'autres marques sous peine de ne plus être livré. C'est une manière déloyale de tuer les petits concurrents et de se garder les meilleurs points de vente.
Un divorce ne fait qu'accelerer les problèmes si bien que le dépot de bilan est inevitable.
Heureusement ,un concordat est accordé  par le tribunal de commerce à la societé babymoto le 5 juillet 1957 

Monsieur Breton 
se lance alors dans la fabrication de tabourets puis de chaises et de tables en FORMICA , crée une nouvelle sociéte FURANIA ,fait de la "réclame" à la television et réussit brillamment .
Encore une fois ,il a fait preuve d'opportunisme et se montre visionnaire .

La page du cycle est pour lui totalement tournée  ,mais ,c'est avec plaisir qu'il aime en reparler . 
Merci encore pour l'acceuil qu'il m'a réservé  et  pour la patience qu'il m' a montré tout le long de mon" interrogatoire de police "
J'espere ne pas avoir trahi son discours

PS   Contrairement a ce qui a pu étre écrit sur le net ,Monsieur Breton m'a affirmé qu'il n'avait jamais monté de moteurs ULTIMA dans sa production

Brochure Babymoto1954



Photos de babymotos trouvées sur le net

    Baby a moteur abg-vap


     Baby à moteur Mistral

Repost 0
Published by roro
commenter cet article
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 18:46



Le pere Ducheron ,comme il aimait se faire appeller etait toujours sur son etabli a 74ans.
he oui autre temps autre moeurs
Sa retraite il la passé  à fabriquer des cadres de velos sur mesure pour des coureurs amateurs ou professionnels à la recherche d'une grande qualité deja en voie de disparition à l'époque.


Monsieur Ducheron a commencé à travailler a 12 ans dans une imprimerie.Ses parents auraient  preferé qu'il soit représentant,condition plus avantageuse que celle d'un artisant ou d'un ouvrier.
Apres la guerre (celle de 14) Il fait du velo au club sportif de Montrouge,prend goût a la discipline,et,grâce a Emeriau, artisan-constructeur, entre chez Peugeot -Cycle ou il travaille au montage et a la réparation. I  rentre plus tard chez Mestre et Bladge ,avenue de la Grande Armée. Des circonstances de la vie font qu 'il abandonne le velo pendant plusieurs années,mais cela ne l'empeche pas de continuer a etudier la technique , a deposer des brevets et meme a fabriquer un tandem
Il s'établit en 1937 cité Dupon dans le 11em,  puis au 123 de l'avenue Parmentier ou son entreprise grandit






















Sa production axée sur la fabrication de velos sur mesure va connaitre son apogée dès 1950
Ses cadres ont gagné au tour de france en 1954 et seront regulierement exposés au Salon .

                                                     AU salon de 1952/53
                                                                                                  
 Paralellement  a sa production de velo, il lance une gamme de motorisés ,cyclos et tandems a moteur 


de gauche a droite
cyclo a galet sur la roue arriere
cyclo a moteur Vap
cyclo a moteur le poulain

au fond le tandem a moteur le poulain

A gauche de son stand se trouve l'entreprise COINTOT freres specialisé dans les cylos a moteur CUCIOLO

















 On voit bien a gauche de Monsieur Cointot l'arriere du tandem a moteur  de Monsieur DUCHERON


Des conditions economiques défavorables le forcent a redevenir salarié des 1956, il est controleur de fabrication chez VITUS un de ses anciens fournisseurs. Malheureusement l usine est rachetée et le personnel reduit.
Monsieur Ducheron redevient donc artisan le 1er octobre 1970 et travaille seul dans son petit atelier, 66 rue de la Fontaine -au -Roi . On le retrouve a 74 ans  penché sur ses anciennes machines de la rue Parmentier fier que ses clients d'avant guerre lui soient toujours fideles mais conscient que les grandes maisons ont  saigné les artisans createurs  et que l'etat n'a rien fait pour que les artisans perenisent leur savoir.








                             BRAVO DUCHERON !!
 
        50 ans apres vous nous faites encore rêver









Merci a Madame Ducheron pour les documents et les photos.


Suite a cet article j'ai reçu deux courriers de lecteur que je me fais la joie de partager.  Ce sont des documents plus axés sur la fabrication du  velo , mais c'etait sa specialité avant  tout.
Quand c 'est beau on ne peut qu'admirer


 
















documents , factures ,  rien ne se perd !!!!

  


















Enfin je vous joins la lettre de Monsieur Allonnau

qui a bien connu Mr Ducheron et qui en parle toujours

avec autant d'admiration






Qui possede une de ces tres belles plaques de cadre les cyclos en sont malheureusement dépourvus.
 

      

Repost 0
Published by roro
commenter cet article
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 13:30

Merci a Jean Claude de m'avoir transmis les photos de son Ducheron  Deuxieme modele
Il y a des fois ou l'on se sent moins seul........................



A la couleur pret C'est bien le meme ,currieux carter moteur marqué le poulain,fixation du moteur sur l'avant mais pourquoi cette culasse ?

Detail du carter de chaine Pourquoi faire compliqué quand on peu faire simple
Repost 0
Published by roro
commenter cet article
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 10:33

J'ai  eu la chance de trouver sur e bay   il y a deux ans environ  un petit cyclo dans la region de Figeac
Les encheres n'ont pas ennervés les foules car ni le vendeur ni les potentiels acheteurs n'avaient ideé de l'origine et dans ces cas là le plus intelligent crie haut et fort
C'EST UNE BIDOUILLE DU BEAU TRAVAIL DE PLOMBIER


En realité je suis un VELOSCOOT'R  ,marque déposée fabriqué dans les etablissements Ducheron fabricant ,reparateur de cyles motorisés ou non a Paris     



Le moteur est un abg vap 38cm3
roues de 450*55

Un entrefilet dans motorevue en 1950 precissait que l'essayeur avait ete impressionné par la puissance et l'agilité du vehicule et qu'il pouvait etre livré en serie avec un sidecar porteur tres economique pour effectuer les livraisons












 Voici comme annoncé une photo du ducheron attelé    (moto revue du 3mars 1950)




 










 Documents envoyés par Jean Goyard ,source de la revue du  cycle du25-09-50 merci a lui!

Remarquez que les carters moteur ont ete modifiés,le phare est toujours aussi menu!!




Il y a une semaine collé sur mon ordinateur a cause du froid ,je tombe sur cette petite annonce peu engagente
vends cylo le poulain!


































 Le  le vendeur tres sympatique me precise que c'est une epave incomplette dont il ignore tout
Je decide donc de demarer le diesel et d'aller le chercher a moins de 300kms
Ares nettoyage graissage je retrouve les filets blancs sur le cadre et une inscription robert Ducheron sous la derniere couche de peinture du reservoir

avec un nouveau phare(c'est un bien grand mot)et une bequille resoudée il a deja meilleur allure
je recherche une photo coté transmission pour la refrabication du carter de chaine et des pneus en 450 *55 en meilleur etat




Trouvé pour vous dans la revue LE CYCLE CYCLOMOTEURS et SCOOTERS du 8 decembre 1951 un reportage de Daniel REBOUT  sur les stands a la nuit du cyclotourisme



DUCHERON exposait un cadre en blanc de lime et deux machines,un cyclotouriste équipé de sacoches et son cyclomoteur surabaissé ,vraie petite moto monté avec le moteur LE POULAIN a petites roues de450*55

J'ai trouvé un pneu neuf pour la roue avant(ce sont les memes que la voiturette mochet) et gratté le reservoir pour retrouver le decor  (pas moins de trois couches) Reservoir noir ,flanc de reservoir creme avec filet bleu turquoise et marque Robert Ducheron en noir  Le moteur est un tout premier modele a embrayage a disques lieges et non a cone comme les suivants
le carter moteur est plus sobre sans le petit poulain gravé en avant du carter
Le bloc n'a pas de bouchon de vidange,l'ecrou de remplissage sur le coté faisant office de bouchon de vidange en couchant la bete (essayez de'en faire autant avec votre KAWASUKI 6 cylindres de 200 kilos)











merci encore a jean goyard pour cet article du 24.02.51 et
Bravo Ducheron!

Remarquez que  la fixation moteur a ete modifiée




Pour info ce type de fabrication est carracteristique des productions du debut d'apres guerre On a pas de petrole ni de matiere premiere mais on a des idées!!! et systeme D est notre lecture preferée
d'autres fabricants ont sevis dans cette gamme exemple
scooto,bernet,ardent,fl22 etc etc














Trouvé sur internet un collectionneur et restaurateur de velos haute gamme (dommage que ce soit un site etranger qui nous donne des leçons!!)

Repost 0
Published by roro
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 16:40
Pour commencer cette nouvelle année voici quelques informations (pas tres fraiches il est vrai!) mais qui sont toujours d'actualité . A croire que la vie est un perpetuel recommencement

Trouvé dans Motorevue de novembre1948 ce petit entrefilet qui montre qu'a cette époque on etait pas si conservateur que ça et pas vraiement pressé


Pour ceux qui esperent encore ,j'ai tel au 12 rue de Clery (paris 2em) a gutenb73:32 Y A PLUS RIEN a recuperer
Ils ont mis leurs menaces a execution


Trouvé également  toujours dans Moto revue  du 8 janvier 1949 cet article vous mettant en garde
Alors soyez prudent et prevenez Papy et Mamy a la maison de retraite car on est jamais assez prudent!!!!
De toute les manieres si vous le reconnaissez vous pourrez apres denonciation empocher les 5000fr promis
Pour une fois que l'on propose de vous faire gagner plus.........................................



Toute  ressemblance avec une personne de votre entourage serait prfaitement fortuite, attention aux delations


Enfin seance un peu serieuse
Dans un precedent article j'avais lancé un appel pour des logos CAZENAVE pour terminer mes restaurations
Et bien Monsieur ARNAUD ALCEE  demeurant 19 rue de Suez a Paris 18 em en a refait pour lui et en cede moyenant 10 euros la planche
Je les ai utilisés ils sont parfaits  alors ne pas se priver  et saluons cette initiative
merci encore a lui
Repost 0
Published by roro
commenter cet article
30 novembre 2008 7 30 /11 /novembre /2008 19:23

Voici une info d'importance

Quand on se decarcasse(Encore plus que Ducros) pour faire des recherches sur le passé industriel de Abg Vap on ne peut passer a coté d'une telle information

Et que le premier qui n'a pas mis son posterieur sur un velo ,uncyclo ,une moto a moteur Vap quitte ce blog!!

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by roro
commenter cet article
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 12:49
Voici  un bon bout de temps que je n'ai rien mis sur mon blog ,pas parceque je n'ai rien a dire mais que je prefere tant qu'il chaud etre a l'exterieur qu'a l'interieur
Aujourd'hui la tole est froide , et y a des jours ou on se demande a quoi ça sert tout ça ? mais c'est peut etre le vrai luxe  FAIRE DES CHOSES QUI NE SERVENT A RIEN

En tout les cas trops de chantiers a la fois je dis ça mais je suis pret a m'en remetre d'autres sur le dos et pas des petits , enfin ne cherchons pas le rationnel !!!!

Presque fini le Cazenave annoncé depuis longtemps cela m'aura pris pres de 5 ans mais c'est l'avantage de mener plusieur lievres a la fois Je l'ai acheté sur Paris suite a une annonce de LVM ( vous savez a l'epoque ou il n'y avait pas que des annonces de japonnaises) Je possede a moi tout seul sans doute 5% de la production et peut etre le derrnier survivant  Si un petit frere daignait se manifester je serais tres content

































     Les puristes auront tout de suite remarqué que les flancs du reservoir etaient a l'origine chromés et non peints Mais j'ai ete contraint de faire l'inverse car ils etaient tres oxydés par contre la partie peinte avait ete protegée donc etait propre
Voir la conception du cadre sur les articles precedents ainsi que la photo du Salon
Je renouvelle ma demande pour des sigles CAZENAVE en bon etat a scanner
Le brave moteur ydral toujours present est un 125 ( je ne crois pas qu'ils y ait  montés le 175 sur cette partie cycle)




Des nouvelles du BO54
 
Il a retrouvé des selles que j'ai essayé de refaire le plus proche des quelques photos de salon , un verre de phare acheté a la bourse de Nantes,un compteur marqué 1km ce qui me laisse 99999 km avant sa remise au 0
et un nouveau galbe de guidon

Et le plus gros morceau dont je n'avais pas encore parlé  UNE ARMSTONG SIDDELEY  avec la quelle j'ai fais ma premiere sortie presque concluante la semaine derniere
UN gros travail de tolerie remise en etat moteur sellerie a deja ete fait
Quand je pense que certain ce contentent de cyclecar riquiqui avec un seul cylindre !!!
Comme dis mon ami Donald ce qui fait la difference entre les adultes et les enfants c'est la taille du jouet je dois etre tres vieux quand je m'occupe de mes voitures
Repost 0
Published by roro
commenter cet article
28 août 2008 4 28 /08 /août /2008 10:46

Bonjour

beaucoup voudront savoir ce que devient le paul Vallé BO54
Certains pensent a tort qu'il est allé regoindre un vague grenier ou cave mais pas du tout ,il evolue et tache de retrouver une configuration aussi proche qu'a sa naissance ,mais c'est pas evident car les documentations sur ce sujet sont bien maigres
mais peut etre pouvez vous m'aider

Voici donc en premier les documentations en ma possesion 


Et voici son etat apres deja plus de 30 heures passées a souder,changer les toles manquantes decouper ajuster Ceux qui le pratique comprendront................l
avant apres
lLes plaques blanches sont les gabarits pour les selles
Une question

qui aurait des informations sur la societé Polycycles de Touraine
77 rue Courteline
a Tours






Repost 0
Published by roro
commenter cet article

Présentation

  • : moto scooter annee50 60
  • moto scooter annee50 60
  • : presentation d'une epoque que les moins de 20ans....................................
  • Contact

Recherche

Liens